De aprilo ĝis aŭgusto 2016, 3 poneoj, 2 infanoj, kaj ilia patrino !, vagados en esperantujo

jeudi 4 août 2016
Message du 3 août 2016

1- "C’est la dernière ligne droite"
2- "Quoi ?!! qu’est-ce que tu racontes ?"
1- "C’est la dernière ligne droite, j’vous dis. On rentre bientôt, j’en suis sûr. J’ai entendu les bipèdes, le compte à rebours a commencé"
2- "Ah oui. T’es sûr. Ben moi j’y croirais quand on sera les 4 fers dans notre pré, pas avant. J’ai hâte, mais j’ai hâte. J’en ai marre de mon bipède, il gesticule toujours pour m’empêcher de faire ce que je veux."
1- "Et ma bipède, tu l’as vu ma bipède, tu crois que c’est mieux peut-être ! ben non, c’est même pire, je te jure, tu peux t’estimer heureux"

3- "Et mais les gars. On dirait vraiment que c’est le bagne cette balade ! Vous êtes fous ou quoi ? On dort dans des châteaux, on rencontre plein de copains, on se goinfre de pommes. Moi je veux bien continuer ! "

2- "Ah oui, mademoiselle fait sa fayotte. C’est facile, tu portes presque rien, on passe notre temps à te décharger.

3- "Vous êtes jaloux..."

2- "T’es qu’une sale égoïste"
1- "Tu s’ras jamais chef, parce qu’un chef, ça se dévoue pour sa troupe et toi tu nous enfonces..."

3- "Des gros râleurs, des gros lourdauds, voilà ce que vous êtes. Vous profitez même pas du paysage, vous êtes nuls"

1- "Un peu de respect, ou tu vas prendre ta raclée, toute jeune fille que t’es, c’est pas ça qui va me gêner"
2- "Ouais, vas y, elle m’agace, venge-moi"

Extrait d’une des nombreuses disputes du trio infernal

Nous voilà donc à Grésillon, centre culturel d’Espéranto. C’est le deuxième château dont nous profitons (le premier est en photo, ci-jointe), et toujours nous nous régalons de rencontres.
Les journées le long de la Loire et du Louet ont été mitigées, car nous avons oscillé entre long parcours de route et long parcours en pleine nature, sans compter un tas de ponts à traverser, car nous étions un coup rive droite, un coup rive gauche. Par ailleurs, le GR3 prend un malin plaisir à se rendre difficilement praticable pour les chevaux, nous avons donc du déployer des trésors de patience et de contorsion.
Mais on y est arrivé !
Quelques photos à l’appui cette fois.

Ici à Grésillon, les chevaux sont chez des voisins, dans un pré pour eux seuls, alors qu’ici on est avec 5.313 chevaux.... car le château est actuellement loué à un groupe d’amateurs de porches (des années 1979 à 1982).
231 chevaux par voiture....
Pas d’espérantophones en vue donc, le prochain stage ne commence que le 6, et nous on repart demain : très mauvais timing donc pour cette visite à Grésillon, sauf que le groupe est très sympa, et que j’ai passé deux jours à remettre les massifs en état.

Nous arriverons donc en principe le 17 août à la maison, sauf un jour de repos entre temps, mais les enfants sont maintenant pressés d’arriver, alors je peux pas faire ce que je veux...

Bonnes vacances à ceux pour qui c’est le tour, bon courage aux autres, et à bientôt ! Nath".


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 506 / 111367

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ses Activités  Suivre la vie du site Manifestations   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License